SUR LES TRACES DES DISPARUS DE LA GRANDE GUERRE

Descriptif de l'événement

700 000 c'est le nombre estimé de soldats disparus, toutes nationalités confondues, entre 1914 et 1918.

Depuis une trentaine d’années, des découvertes fortuites menées sur les anciennes lignes de front permettent de mettre au jour des tranchées, des munitions, des objets du quotidien mais aussi les corps de soldats disparus : tout un pan du conflit absent des livres d’histoire et qui ne peut être connu que par l’expérience des hommes qui œuvrent aujourd’hui sur le terrain au plus près de 14-18.
Que se passe-t-il quand le corps d’un soldat est découvert lors de fouilles ou d’un chantier ? Comment lui rendre son identité, une famille, une sépulture ?
L’histoire que cette exposition raconte appartient aux archéologues, qui, du chantier au laboratoire, mènent un travail d’enquête à la croisée de la science et de la mémoire.
On y explore l’histoire de l’archéologie de la Grande Guerre, on en questionne l’existence, on y aborde les émotions qu’elle fait naître mais on rend aussi, surtout, hommage aux milliers de disparus tombés au champ d’honneur.
Cette histoire humaine a inspiré l’artiste Hugo Laruelle qui, au travers d’une œuvre participative et d’un travail photographique sensible, redonne vie à ceux qui ont sacrifié la leur et propose une approche contemporaine et artistique du devoir de mémoire

Commissariat : Alain Jacques - archéologue à la Ville d’Arras / Geoffrey Weber - Chargé de programmation au Mémorial 14-18 Notre-Dame-de-Lorette
Scénographie et graphisme : Going Design - Cédric Guerlus
En collaboration avec Le Blob, la webTV de la Cité des sciences et de l’industrie et du Palais de la découverte

Horaires d’ouverture :
Jusqu’au 11 novembre : Du mercredi au vendredi : 10h - 13h / 14h - 18h - Samedi et dimanche : 11h - 13h / 14h -18h
Du 12 novembre au 31 mars : Du mercredi au dimanche 13h-17h

Fermé en janvier


Tarifs et modes de paiement

  • Gratuit