LA NÉCROPOLE NATIONALE DE NOTRE-DAME-DE-LORETTE

Descriptif de l'établissement

Au sommet de la colline Notre-Dame-de-Lorette, à Ablain-Saint-Nazaire, dorment pour l’éternité plus de 42 000 soldats français morts pendant la Première Guerre Mondiale sur le front de l’Artois et des Flandres françaises et belges.

Promontoire stratégique occupé par les Allemands dès le début du conflit, la colline de Notre-Dame de Lorette est marquée par de terribles combats jusqu’à sa reprise par les Français en mai 1915. Les pertes sont telles qu’elle est surnommée « la colline aux 100 000 morts ».
A l’issue du conflit, décision est prise d’y ériger un cimetière regroupant les soldats tués sur les fronts de Flandres et d’Artois. Inauguré en 1925, il rassemble 20 000 tombes individuelles et les restes de plus de 22 000 soldats inconnus dans 7 ossuaires. Au centre du cimetière sont élevés une basilique, qui remplace une petite chapelle détruite en 1914, et une tour de 52m en guise de « lanterne des morts ». Ces édifices d’inspiration romano-byzantine sont l’œuvre de l’architecte Louis-Marie Cordonnier. Le site offre un beau panorama sur le Bassin minier et les collines d’Artois.
Depuis le 11 novembre 2014, un Mémorial International fait face à la nécropole. Oeuvre de l'architecte Philippe Prost, il rend hommage à 580 000 soldats tombés dans le Nord-Pas-de-Calais, toutes nationalités confondues.De 1914 à 1918, la colline de Notre-Dame-de-Lorette – point culminant stratégique – est le théâtre de violents affrontements opposant soldats français et allemands. Aujourd’hui, la nécropole nationale de Notre-Dame-de-Lorette est le plus grand cimetière militaire français, rappelant ce passé de terre meurtrière.
Au milieu de la nécropole se dressent la tour lanterne et la basilique, veillant sur tous les soldats. Tel un phare, la lumière projetée au sommet de la tour est visible à plusieurs dizaines de kilomètres à la ronde. Les deux monuments, richement décorés, ont été conçus par l’architecte Louis-Marie Cordonnier.
Les soldats identifiés ont tous leur tombe individuelle gravée de leur nom, prénom, unité, grade, date de décès. Tous les soldats non identifiés ont été inhumés dans les ossuaires de la nécropole, huit au total. Au milieu de tous ces morts tombés pour la France, le lieu impose le silence.
Sur la nécropole Notre-Dame-de-Lorette, venez à la rencontre des gardes d’honneur, qui connaissent le lieu par coeur et accueillent les visiteurs de ce lieu de mémoire unique. Ils veillent bénévolement sur la nécropole et ravivent chaque dimanche la flamme du souvenir.
Visites guidées du site ainsi que du Mémorial 14-18 tous les dimanches à 15h (sauf en janvier).


Tarifs et modes de paiement

  • Gratuit : Accès libre